Vie de l'association

HÔTEL LUTETIA : LA VISITE AJP À 48 HEURES DU GRAND LUXE

Le compte-rendu de François-Xavier Lenoir, membre journaliste AJP

13/07/2018
Après 4 ans de fermeture, l’hôtel Lutetia, le plus prestigieux établissement de la rive gauche a rouvert ses portes le 12 juillet, avec des halls, des salles de restauration, des chambres et des espaces de mise en forme rénovés ou créés de toutes pièces.

En avant-première, des membres de l’AJP ont eu droit aux honneurs d’une toute première visite des halls d’entrée, de quelques salles, du bar, des nouveaux sous-sols et d’une suite junior. S’immiscer sur un chantier, fut-il en phase finale, pour un groupe de vingt personnes relève de l’éléphant dans un magasin de porcelaine. Il a fallu se faire petit. Vitrines béantes, plafonds éventrés, signalétique improbable, serveurs jouant à se servir, les derniers préparatifs battaient leur plein.

Le but des visiteurs de l’AJP n’était pas de mettre en avant tel ou tel point encore améliorable mais d’essayer de se rendre compte du parti pris par l’architecte et les propriétaires. Le Lutetia vivait en grande partie sur sa réputation qui était très grande mais avec le temps celle-ci s’était émoussée et le cadre rétro offert par cet hôtel de grande classe n’était plus en adéquation avec sa clientèle.

Aujourd’hui tout a changé ! Adieu meubles archaïques, adieu peintures brunâtres, adieu tapisseries vieillottes ! Jean-Michel Wilmotte, architecte connu pour son goût des choses simples et raffinées, s’est chargé d’apporter un coup de jeune à cette institution, à rendre aux pièces leurs proportions, à restituer de la lumière, à ouvrir de nouveaux espaces, à faciliter les circulations, tout cela pour redonner le goût de s’approprier cet hôtel, tout en cherchant à se démarquer des autres grands établissements parisiens et en se situant en tête des meilleurs offres hôtelières.
 A plusieurs endroits, en vidant les meubles et cassant les aménagements obsolètes, les maçons sont tombés sur des fresques originales de 1910 qui avaient été badigeonnées au moins sous 6 couches de peinture. Elles ont été partout remises en état.

La visite des membres de l’AJP est partie du salon de l’Orangerie. Cette salle complètement réaménagée bénéficie maintenant de deux puits ouverts vers le ciel permettant de voir le jour et d’introduire des plantations. Comme partout, le style épuré mais esthétique et basé sur des matériaux luxueux est privilégié. La salle sert aux petits déjeuners, prochainement à des brunchs et peut être privatisée. La cour qui jouxte cette salle et le restaurant a retrouvé son envolée sur toute la hauteur ce qui permet aux mosaïques Belle Epoque de montrer toute leur élégance et aux clients de profiter d’un agréable nouveau patio.

Le bar Joséphine a lui aussi retrouvé ses peintures d’origine complétées de décorations raffinées en stuc, bois et mosaïques. En redonnant à ce vaste espace son charme d’antan, le but est d’essayer de rappeler les grandes années du Lutetia quand les habitants du quartier, les éditeurs, les écrivains et les clients des magasins venaient au Lutetia juste pour être tranquilles ou bien faire des rencontres.

 A quelques heures de l’ouverture aux clients une visite de la piscine, spa, club de remise en forme s’imposait d’autant plus qu’il s’agit d’une complète création. Avant sa rénovation, le Lutetia n’avait pas de piscine (ce que l’on a appelé la piscine Lutetia qui jouxte l’hôtel, est devenu un magasin Hermès et n’a jamais eu de lien avec l’hôtel). Bien que l’on soit en sous-sol, là aussi la lumière naturelle abonde alors que les matériaux nobles, le marbre blanc et le bois d’eucalyptus notamment, sont omniprésents.

Côté chambre, les participants ont eu accès à une suite junior, avec partie salon et bureau, complétés d’un dressing-room et d’une salle de bains en marbre blanc, toujours avec fenêtre. Des pièces confortables et lumineuses, à partir de 850€ pour les plus petites chambres.

 A deux jours de l’ouverture, il n’était pas question de demeurer sur place mais beaucoup se sont dits qu’ils reviendraient.

François-Xavier Lenoir

Pour en savoir plus : Marion Beilin, directrice Marketing et Communication Lutetia Rive gauche - 01 49 54 46 07 - marion.beilin@hotellutetia.com.