Dans la même rubrique
 
Bulletin d'adhésion
DU BON USAGE DU FRANCAIS
Un ou une espèce de...
Source : La Lettre du CSA n°191, janvier 2006

L’accord par anticipation du mot "espèce" avec un complément masculin dans l’expression "un espèce de savant fou" est fréquent dans les médias audiovisuels mais reste rare dans la presse écrite. Maurice Grevisse (3) fait remarquer que le caractère adjectival du syntagme "espèce de" est tel qu’espèce lui-même prend fréquemment le genre du nom complément : un espèce de prophète. Il note aussi qu’espèce était déjà parfois traité comme masculin au XVIIIe siècle : "un espèce de cabinet" (Saint-Simon), "un espèce de grand homme" (Voltaire), "un espèce de musicien" (Diderot).

Malgré ces références à l’histoire de notre langue, dictionnaires et grammaires sont formels. Ainsi que le rappelle la neuvième édition du Dictionnaire de l’Académie, le mot espèce est toujours féminin et ce, quel que soit le genre de son complément.

(3) Maurice Grevisse, Le Bon Usage, 12e édition refondue par André Goosse, Duculot, 1986.