2009

SAINT QUENTIN : HISTOIRE ET PATRIMOINE INDUSTRIELS

29/09/2009

Au XIXe siècle se développent d’autres secteurs, tels que la métallurgie, en partie au service de l’activité textile locale mais surtout pour répondre aux besoins de l’industrie sucrière régionale, voir internationale -, et l’agro-alimentaire, répondant aux besoins croissants d’une cité en constant développement. Nourrir, construire, loger, telles sont aussi les nécessités de la société industrielle des siècles passés.

La Première Guerre mondiale est un véritable cataclysme pour la ville de Saint-Quentin, transformée en bastion par l’armée allemande qui l’occupe pendant toute la durée du conflit. Mais si les réquisitions militaires ont irrémédiablement détruit l’outil industriel, ces coquilles vides qu’étaient devenues les bâtiments industriels, ont pour partie pu être restaurées et rééquipées. D’autres, réduites à néant, ont du être reconstruites, souvent suivant des plans proches des états antérieurs, mais avec des techniques et des matériaux nouveaux, expérimentés avant la guerre.

Aventures humaines, évolutions architecturales, inventions techniques, diversité et mutations industrielles, bouleversements urbains… sont les multiples angles d’approche proposés dans cet ouvrage pour comprendre un élément majeur de l’histoire de Saint-Quentin, celle de son industrie.   

Collection CAHIERS DU PATRIMOINE

Auteur : Frédéric Pillet éditions Vif-Argent

Frédéric Pillet, historien de l’industrie, de l’architecture industrielle et des techniques, a mené depuis 10 ans trois opérations d’inventaire du patrimoine industriel, dans le bassin métallurgique et minier du Creusot-Montceau-les-Mines en Bourgogne en 1998-2001, à Limoges - cité de la porcelaine – en 2002-2003, et à Saint-Quentin et sa communauté d’agglomération en 2004-2007.

Ses recherches l’ont conduits à publier deux ouvrages de la collection «Itinéraires du Patrimoine» (n°214 et 243 – Editions du Patrimoine/Editions Faton) et plusieurs articles, principalement sur des questions d’architecture industrielle, notamment dans la revue Archéologie Industrielle en France (publiée par le CILAC). Il est aujourd’hui chargé d’études au service Architecture et Patrimoine de la ville de Saint-Quentin, Ville d’Art et d’Histoire depuis 2006.