Francophonie et cérémonie avec l’Université de Perpignan Via Domitia (par Céline Marcadon)

Tradition française remise au goût du jour, la cérémonie publique des diplômes revient en force et renoue avec des valeurs francophones. A Perpignan, la francophonie est sublimée dans la « salle du Grenat » du théâtre contemporain de l’Archipel par la présence des docteurs en toge et toques carrées et de grandes personnalités.

La Fondation UPVD organise la cérémonie de remise de diplômes de docteurs de l’UPVD, Université de Perpignan Via Domitia depuis trois ans consécutifs. Pour la première fois, cette cérémonie était ouverte au grand public, le 10 juin 2015 et était marquée par la présence de deux très hautes personnalités : Charles Aznavour, chanteur français, ambassadeur de l’Arménie et représentant permanent de ce pays auprès de l’ONU, et Abdou Diouf, ancien secrétaire général de l’Organisation Internationale de la Francophonie, ancien Président du Sénégal et Docteur Honoris Causa de l’Université de Perpignan.

Ces « princes » de la Francophonie sont venues assister à une cérémonie qui nous semble ressuscitée de temps anciens – c’est le cas, « l’exception française » dans ce domaine étant reconnue sur une quarantaine d’années ! – et qui nous évoque les le style des pays anglo-saxons qui ont, eux, conservé ces traditions sur le long terme. Toges et toques carrées différentes selon les spécialités, de couleurs symboliques selon les disciplines enseignées : rouge pour le Droit, jonquille pour les lettres, amarante pour les sciences enfin groseille pour la médecine.

Les étudiants sont demandeurs de cet événement qui marque la fin de longues années d’efforts, et étaient très heureux d’être publiquement félicités et valorisés sur leur travail universitaire. Le spectacle organisé à Perpignan ramenait avec humour et légèreté au thème de la soirée, la francophonie, « côté Charles Aznavour », grâce aux « Franglaises » dont le nom-valise évoque l’exercice de chanter en français des chansons anglaises.

La francophonie marquera donc les esprits des docteurs de l’UPVD de l’année 2015, grâce à une tradition instaurée au début de la Renaissance en France, tradition jugée passéiste en mai 1968 et qui avait disparu depuis, mais revue au goût du jour pour redevenir vivace et emblématique.

Share This Post