L’AJP suit les pas des négociants du vin de Champagne à Epernay

Vision du Château Perrier à la fin des travaux. (c) Ville d'Epernay.
Vision du Château Perrier à la fin des travaux. (c) Ville d’Epernay.

A l’invitation de notre membre associé la Ville d’Epernay, huit journalistes de l’AJP sont partis le 12 mars dernier à la découverte du patrimoine du 19e siècle de cette ville qui doit son développement à ses vins pétillants ainsi qu’aux réseaux ferroviaires qui s’est dessinés entre la capitale et l’est de la France.

Nous avons notamment découvert le projet et le chantier du Musée du vin de Champagne et d’Archéologie régionale. Ce musée important doit ouvrir ces portes en février 2020 dans le château Perrier, Monument Historique, ancien hôtel et caves de Charles Perrier, directeur de la Maison de champagne Perrier-Jouët.

Nous avons été accueillis à l’Hôtel de Ville pour une présentation de ce projet par Christian Demongin, adjoint de la Ville d’Epernay en charge de la Culture, Sébastien Horzinski, directeur des Affaires culturelles de la Ville, et Gaëlle Gautier, directrice du nouveau musée.

Présentation par Gaëlle Gautier, directrice du nouveau musée, à l'Hôtel de Ville. GLK.
Présentation par Gaëlle Gautier, directrice du nouveau musée, à l’Hôtel de Ville. GLK.

Construit de 1852 à 1857 pour servir à la fois lieu de résidence, de réception et d’élaboration du champagne grâce aux caves reliées directement à la ligne de chemin de fer, le château Perrier accueillera les vastes collections archéologiques archéologique de la Marne ainsi que des présentations pour expliquer l’élaboration du vin de Champagne et des salles mettant à l’honneur les mécènes et explorateurs du 19e siècle et de la Belle Epoque.

Le coût prévisionnel des travaux est de 21,5 millions d’euros HT, y compris des subventions de 4,5 million de la région, 3,3 millions du département et 1,3 millions de la Drac.

L’Hôtel de Ville d’Epernay est elle-même un bel exemple de la transformation en bâtiment public d’un hôtel particulier du 19e, propriété des négociants en vins de champagne, la famille Auban-Moët. A 5 minutes à pied de la gare, il est entouré d’un parc classe « jardin remarquable »

Après la présentation nous nous sommes coiffés de casques jaunes pour visiter le chantier du château Perrier, objet d’une restauration de fond en combles, en compagnie de Marie-Charlotte Giraud, directrice du service des Bâtiments de la Ville.

8 journalistes de l'AJP sur le chantier du Château Perrier à Epernay.
8 journalistes de l’AJP sur le chantier du Château Perrier à Epernay.

Et après l’effort… la dégustation.

Dégustation AJP Champagne Boizel. GLK.
Dégustation de Champagne Boizel. GLK.

Il y avait tout naturellement sûr des bulles au programme de l’après-midi, toujours dans une optique patrimoniale. Nous avons donc visité les caves et les installations de Champagne Boizel, maison transmise de père en fils ou en fille depuis 1834, avec une dégustation en présence de Lionel Roques-Boizel, qui, avec son frère Florent, a dernièrement repris le flambeau familial.

La maison Boizel se situe sur l’avenue de Champagne, bordée de bâtiments d’une architecture marquée de la fin du 19e siècle.

Aurélie Bouré Chargée d’étude Patrimoine, Pays d’Art et d’Histoire, nous a montré l’évolution architecturale de ce patrimoine lors d’une promenade sur cette avenue.

Cette voie accueille aujourd’hui le siège des plus grandes Maisons de Champagne au monde (Moët & Chandon, Mercier, De Castellane, Perrier-Jouët, Pol Roger, De Venoge, Demoiselle…) ainsi que des touristes du monde entier.

De Venoge sur l'avenue de Champagne. GLK
De Venoge sur l’avenue de Champagne. GLK

Il n’y a pas que le champagne qui est porté vers l’international, mais également l’Association des Journalistes du patrimoine, car sur les huit journalistes qui ont participé à ce voyage de presse, quatre travaillent pour des supports en langue étrangère : japonais, anglais, turc et allemand.

Pour aiguiser votre appétit à découvrir le patrimoine d’Epernay, voici des articles de nos membres Asli Ulusoy-Pannuti et Bettina de Cosnac.

Un grand merci à la Ville d’Epernay et à Aurélia Thille-Das Neves, sa chargée de communication/relations presse, pour l’organisation de ce voyage de presse informatif et convivial.

Texte de Gary Lee Kraut, secrétaire général AJP.

Share This Post