Salon du patrimoine, rendez-vous en 2021

La 26e édition du Salon international du patrimoine culturel, prévue du 28 au 31 octobre 2020 au Carrousel du Louvre, a malheureusement due être annulée. L’AJP est présente sur le Salon depuis sa création et est « partenaire presse ». Jérôme Buvat, responsable de son organisation depuis six ans, revient sur le dispositif mis en place pour pallier ce rendez-vous manqué.

Pourquoi avez-vous décidé d’annuler l’édition 2020 ?

Nous avons fait le maximum pour maintenir l’événement car c’est un rendez-vous incontournable pour les associations et professionnels du secteur du patrimoine. Mais, prendre le risque que ce rassemblement soit interdit, comme c’est le cas pour la majorité des salons en région parisienne, aurait pu avoir des conséquences financières trop importantes pour les 316 exposants. Il ne nous a pas semblé non plus raisonnable de le reporter à une date ultérieure en 2020. La prochaine édition aura donc lieu fin octobre 2021.

Le salon du Patrimoine au Carrousel du Louvre, édition 2019. Photo Ateliers d’Art de France

Comment allez-vous maintenir le lien entre les exposants et les visiteurs ?

Nous allons mettre en place tous les moyens digitaux dont nous disposons pour créer une présence virtuelle à défaut d’une présence physique. Une dizaine de techniciens des Ateliers d’art de France* se mobilise pour proposer aux exposants de diffuser les ateliers et conférences qu’ils avaient préparés. Ces interventions numériques seront à retrouver sur le site du Salon international du patrimoine culturel à partir du 28 octobre, date à laquelle il devait ouvrir. Nous allons également présenter sur notre site des portraits de certains des 316 exposants de l’édition 2020 et mettre en ligne le catalogue les répertoriant ainsi que des informations sur les réseaux sociaux. Même si cela ne remplace pas l’événement, l’ensemble de ces dispositifs donnera une visibilité à nos partenaires.

[voir le communiqué ci-dessous]

Jérôme Buvat au salon du Patrimoine 2019 avec Brigitte Macron. Photo Ateliers d’Art de France

Cette présence digitale ne risque-t-elle pas de devenir pérenne ?

Non bien sûr. Rien ne vaut le « présentiel », les rencontres physiques entre les acteurs du patrimoine, les professionnels et le grand public. Aucun autre événement en France n’a l’importance du Salon. Il y a bien sûr Mans’Art, mais qui est plus spécialisé sur les métiers d’art.

Partager cet article